Biographie

Commençons par le commencement…. Un soir de juillet 1991, à la Havane, une réunion d´amis chez la compositrice Cubaine Marta Valdés…Elena Burke écoute chanter Odette et lui dit: "C´est très bien, mais serais-tu capable de trouver trois autres voix et de monter un quatuor féminin?" A Cuba, pays de grande tradition de quatuors vocaux, Elena regrettait le temps où partout et à tout moment, on écoutait le Quatuor de Meme Solis -mixte-, los Zafiros -mâle-, les D´aida -seul quatuor féminin, composé d´Elena Burke, Haydé et Omara Portuondo, et Moraima Secada, dirigé par la pianiste et arrangeur Aida Diestro- et de nombreux autres groupes dont les voix remplissaient l´air tiède des nuits cubaines.

Une semaine plus tard, Odette revint chez Marta, accompagnée de trois jeunes contraltos: Estela, Damaris y Laura. Elles chantèrent a Capella "Evocación" de Tania Castellanos et "La mujer de Antonio" de Miguel Matamoros. Elles furent applaudies avec surprise et émotion . Des voix demandèrent: "Qui sont-elles? Quel est le nom du quatuor?" Les quatre jeunes femmes échangèrent des regards interrogateurs et répondirent: "Toute une semaine à faire des arrangements et des répétitions…nous n´avons pas même eu le temps de penser à un nom". On entendit tout à coup la voix d´Hélène : "Moi, je vais leur donner un nom…Elles s´appelleront "Las cuatro gemas" parce que ce sont quatre joyaux de la musique cubaine…et parce que ça me plaît".

Quelques jours plus tard, Elena les présenta au cours de la célébration de ses 50 ans de carrière, concert qui eut lieu au Théâtre Mella de La Havane.

Les membres de Gema4 ont une formation musicale en Chant, Direction chorale, et Musicologie. Depuis leur jeune âge elles ont pratiqué le chant choral au Conservatoire. Cela leur donna l´idée de faire quelque chose de différent : récupérer des chansons et autres genres musicaux que la jeunesse cubaine n´écoutait pas ou ne connaissait même pas, et les interpréter a Capella, avec une attention spéciale pour le boléro, le feeling (genre dont elles se sentaient très proches) et le "son" traditionnel.

La première expérience professionnelle se présenta en 1992, grâce à Santiago Alfonso, chorégraphe et directeur du Cabaret Tropicana, et leur participation au spectacle "Timba suicida". Ce fut pour elles un cours intensif de cette matière si difficile qui pourrait s´appeler "Contrôle de la scène". Elles y apprirent des choses aussi importantes que comment ne pas écraser le câble du micro, ou comment ne pas trébucher sur un danseur. Un jour, durant une répétition, un des musiciens s´approcha pour leur dire qu´on les cherchait pour faire les chœurs dans un enregistrement. Ce fut un début marquant : Il s´agissait du disque "Calle latina" de José Feliciano, enregistré à Cuba, avec des musiciens cubains. Cette expérience leur fit découvrir un secteur qu´elles ne connaissaient pas, et qui leur plût tellement qu´aujourd´hui encore elles réalisent des collaborations comme choristes de studio (Buenavista Social Club ; Gracias, Formell ; entre autres).

En 1993, Damaris abandonne le quatuor, et Michèle devient la troisième voix.

En 1994, le quatuor enregistre son premier disque "Grandes Boleros a capella", récompensé par cinq étoiles par le magazine français spécialisé "le Monde de la Musique". En 1996 paraît "Te voy a dar", prix Egrem de musique vocale partagé avec "Una forma mas" du sextuor cubain Vocal Sampling.

Fin 1998, le quatuor fixe sa résidence à Barcelone, qui au fil des années avait commencé à se convertir en une deuxième patrie pour elles.

"Gemas", année 2000, il inclut quelques thèmes instrumentaux. Ces thèmes sont aussi des arrangements de compositeurs cubains, mais plus actuels comme par exemple Silvio Rodriguez.

Tout au long de sa vie artistique, le quatuor a partagé des scènes internationales avec des artistes comme Eddie Palmieri, Irakere, Hernán López-Nussa, Celia Cruz, Tito Puente, Vocal sampling, Ramón Valle, Ibrahim Ferrer y Omara Portuondo.

Le 12 octobre 2004, à Barcelone, Estela Guzmán mourait à 42 ans, d´un cancer du pancréas. Durant les deux années qui suivirent, le quatuor garda le silence par besoin de surmonter émotionnellement une perte qui aujourd´hui encore leur semble très injuste.

En 2006, la chanteuse Israelienne Tal Ben-Ari intègre le groupe comme nouvelle voix du quatuor.

“For a new dream” (2013) est la dernière version du quatuor.

A la mémoire d´Estela (La Havane 1962- Barcelona 2004)

  • Biografía en Español
  • Biography in English
Arriba
Gema 4